Nos tutelles

Université de Toulouse Jean Jaurès

Nos partenaires

Maison des Sciences de l'Homme et de la Société de Toulouse Université de Toulouse CNRS

Rechercher




Accueil du site > Archives > Archives > Multimod 2009

Bienvenue sur le site du colloque ? Multimod 2009 ?

par Edyta Osuch - publié le

Le congrès international Multimod 2009 est organisé conjointement par des psychologues et des linguistes des Universités de Toulouse (Toulouse II) et de Grenoble (Grenoble III). Il aura lieu à l’Université de Toulouse II.

Toulouse , Université Toulouse II, 9-11 juillet 2009

L’objectif de ce colloque international est de faire un bilan des connaissances et des travaux relatifs aux théories, concepts et méthodes qui concernent la multimodalité de la communication chez l’enfant. Pendant longtemps en effet, les chercheurs qui se sont intéressés à l’acquisition du langage ont totalement délaissé les modalités non verbales de communication pour considérer que l’enfant passait d’une communication gestuelle au langage verbal – plusieurs ouvrages font d’ailleurs figurer cet intitulé dans leur titre - . Depuis les travaux réalisés chez l’adulte par exemple par McNeill (1992) et Kendon (2004), on considère maintenant non seulement que la communication est multimodale mais que l’enfant commence par interagir avec autrui en faisant des gestes et avec des mimiques faciales émotionnelles. En grandissant, l’enfant va accroître le répertoire de ses modalités communicatives (gestes co-verbaux, gestes pouvant se substituer au langage etc.) qu’il va pouvoir combiner ou non avec le langage verbal. Si les débuts de l’acquisition sont actuellement assez bien connus (voir par exemple les travaux réalisés en Italie par l’équipe de Capirci et Volterra ; voir également Guidetti, 2003), des travaux manquent encore pour nous permettre d’apprécier toute la complexité de la multimodalité de la communication chez l’enfant plus grand, notamment à l’âge scolaire. L’objectif de cette conférence internationale est donc de faire un bilan actuel sur ces questions, en abordant le développement de la communication à la fois dans ses aspects normaux et pathologiques, mais également dans une perspective comparative culturelle et cross-linguistique.